Facts about Talc
Études

La Women’s Health Initiative Study (Initiative sur la santé des femmes)

womens-study-hero.jpg

La Women’s Health Initiative (WHI) a été mise sur pied par les National Institutes of Health des États-Unis en 1991 afin d’étudier la santé des femmes ménopausées. Au cours de cette étude de cohorte, on a examiné de nombreuses questions, notamment le lien entre l’hormonothérapie et le cancer du sein ainsi que les effets d’un régime alimentaire sur le cancer et les maladies du cœur. La partie de l’étude WHI qui portait sur l’utilisation du talc portait sur 61 576 femmes, dont 53 pour cent ont dit qu’elles appliquaient de la poudre de talc sur leurs parties génitales, sur des serviettes hygiéniques ou sur des diaphragmes, certaines d’entre elles pendant plus de 20 ans. Le suivi de ces femmes dans cette étude s’est effectué entre 1993 et 2012.

Les données de l’étude ne révèlent aucune augmentation du risque de cancer de l’ovaire chez les femmes qui utilisaient la poudre de talc. Il n’y avait également aucun risque accru chez les femmes qui ont utilisé la poudre pendant une période prolongée6.

La Women’s Health Initiative Study (Initiative sur la santé des femmes)

N’a montré aucune augmentation globale

du risque de cancer de l’ovaire
12
ans d'étude
sur
61 576
femmes
32 219
utilisatrices de talc
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software