Facts about Talc
Études

Étude sur les mineurs et les meuniers

miners-millers-study-hero.jpg

Plusieurs études épidémiologiques ont été menées sur des mineurs et des meuniers de talc qui, dans le cadre de leur travail, ont été exposés quotidiennement à un taux élevé de talc. Ces études ont systématiquement montré que l’exposition à un taux élevé de talc cosmétique n’augmente pas le risque de mésothéliome.

Des études épidémiologiques menées sur les mineurs et les meuniers d’une mine de talc cosmétique en Italie exploitée par Johnson & Johnson ont montré que ces ouvriers ne présentaient aucune hausse du risque de mésothéliome. Plus d’un millier de mineurs et de meuniers italiens de talc cosmétique ont fait l’objet d’un suivi dans le cadre de quatre études distinctes publiées entre 1976 et 2017. Aucun de ces ouvriers n’a développé un mésothéliome.

De même, d’autres études épidémiologiques portant sur des ouvriers de mines de talc cosmétique en Autriche, en France et en Norvège n’ont montré aucune hausse du risque de mésothéliome chez les mineurs et les meuniers. De fait, aucun des ouvriers des mines de talc ayant fait l’objet d’études dans ces pays n’a développé un mésothéliome.

Le NIOSH et l’OSHA ont mené en 1979 une étude sur des mineurs et des meuniers de talc du Vermont et n’ont rapporté aucun cas de mésothéliome chez les ouvriers de ces mines et de ces moulins. En septembre 2019, un groupe distinct de chercheurs a publié une mise à jour des mineurs et des meuniers du Vermont, après les avoir suivis pendant une période supplémentaire de 37 années. L’étude prolongée de 2019 a révélé un cas de mésothéliome. Toutefois, le certificat de décès indique que cette personne avait été exposée à l’amiante; en outre, elle travaillait comme ouvrier du talc depuis moins de cinq ans. L’étude de 2019 en a conclu qu’il n’y avait aucune hausse du risque de mésothéliome chez les mineurs et les meuniers du Vermont.

ÉTUDE SUR LES MINEURS ET LES OUVRIERS

Aucune hausse du risque de mésothéliome
2 149
mineurs et ouvriers exposés quotidiennement au talc
étudiés sur une période
40
ans
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software